Carreler Le Balcon Soi-Même – Comment Poser Des Carreaux De Balcon

Carreler Le Balcon Soi-Même – Comment Poser Des Carreaux De Balcon

Un balcon invite à la détente, offre plus d’espace même dans les petits appartements et peut même être utilisé comme jardin. Les dalles de balcon protègent le balcon du vent et des intempéries et peuvent également être utilisées de manière décorative. Que vous souhaitiez rénover le balcon avec de nouveaux carreaux ou lui donner un tout nouveau design, le processus est toujours le même.

Vous souhaitez carreler votre balcon pour rafraîchir l’aspect ancien ? La rénovation des dalles de balcon précédentes peut facilement être effectuée par vous-même et ne prend même pas beaucoup de temps. Bien sûr, le temps nécessaire dépend de la taille du balcon, mais en général, ce n’est pas un problème de donner au balcon un nouveau charme par vous-même et avec les matériaux nécessaires. Vous pouvez même carreler de nombreux motifs décoratifs, des éléments classiques à une mosaïque méditerranéenne attrayante. Dans tous les cas, un nouveau carrelage doit être fait s’il y a des efflorescences, des taches de mousse ou de moisissure qui pourraient mettre en danger la structure du bâtiment.

Vous pouvez toujours consulter notre site Web pour plus de contenu : blog

outils et matériaux

Lorsque vient le temps de nettoyer, vous aurez besoin d’une variété de matériaux et d’outils pour faire le travail efficacement. Important sont :

  • nettoyeur haute pression
  • arrosoir
  • Rectifieuse
  • spatule
  • Rouleau de peinture
  • Quast
  • mortier
  • Résine de scellement de fissures
  • chape
  • couche d’étanchéité
  • bandes isolantes
  • Profil de fin dans le contour du balcon
  • Tapis de découplage, également tapis de drainage ou tapis de protection des bâtiments
  • bande d’étanchéité
  • colle à carrelage
  • croix de tuiles
  • dalles de balcon
  • silicone
  • Marteau
  • ciseau

Lors de la sélection de matériaux individuels tels que le ruban d’étanchéité, assurez-vous que cela est suffisant pour le processus. Ceci est particulièrement important pour les très grands balcons afin de permettre la résistance aux intempéries nécessaire. Bien sûr, les dalles de balcon sont particulièrement importantes en termes de matériaux. Ici, vous avez le choix entre plusieurs variantes, particulièrement adaptées à une utilisation en extérieur :

1. Tuiles classiques :  ce type de tuile est la variante bien connue qui se pose de manière traditionnelle et est spécialement conçue pour une utilisation en extérieur. Ils ne diffèrent pas en termes de carrelage par rapport au carrelage de la salle de bain ou de la cuisine et peuvent être coupés de la même manière. Ils sont principalement constitués d’essences de bois résistantes aux intempéries telles que le douglas ou le bangkirai, le béton, la céramique ou la pierre naturelle et sont également utilisés pour les terrasses. Le coût des carreaux varie considérablement et dépend du fabricant, de la taille, de la qualité et du design. Les coûts typiques sont de 5 euros à 130 euros par m².

2. Dalles à clipser :  Par rapport aux dalles classiques, les dalles à clipser sont un type de dalle particulièrement facile à poser et ne nécessitent pas de croisillons ni de joints de dalles. Ils sont fabriqués en bois ou en WPC (Wood-Plastic-Composite) et disposent d’un système d’encliquetage qui maintient les dalles en place. Ils sont principalement conçus pour les personnes qui souhaitent un système simple et qui se passent de conceptions spéciales, car l’apparence des dalles à clic est toujours similaire. Seules la couleur et la largeur de chaque « barre » changent d’un modèle à l’autre. Les dalles clic coûtent entre 30 et 70 euros le m².

3. Dalles antidérapantes :  les dalles antidérapantes sont des dalles conventionnelles, généralement en bois robuste avec des rainures en surface. Ces rainures permettent à l’eau de s’écouler plus rapidement et offrent également un profil qui réduit le risque de glissade. Ils offrent un aspect extrêmement naturel et sont idéaux pour une utilisation en extérieur. Les frais sont compris entre 40 euros et 50 euros le m².

Vous voyez, le coût du carrelage du balcon dépend des carreaux que vous choisissez. Si vous optez pour du carrelage en céramique pas cher, proposé à 20 euros le m², et que votre balcon fait 10 m², il vous faudra 200 euros pour le carrelage. Selon la taille de votre balcon, il peut être intéressant de commander chez un revendeur spécialisé au lieu d’acheter les dalles dans une quincaillerie. Il y a souvent des remises sur les grosses commandes. Environ 15 euros par m² sont engagés pour les tapis de découplage.

Astuce : si vous avez besoin d’une rectifieuse, vous n’êtes pas obligé de l’acheter, vous pouvez la louer. Vous payez environ 40 euros par jour dans les magasins de bricolage et dans de nombreuses entreprises, ce qui est parfait pour ce projet.

préparation

La préparation est nécessaire pour carreler le balcon. Elle s’assure que l’ancien revêtement de sol est enlevé et que le béton est disponible pour le carrelage. Vous devez d’abord démonter le garde-corps, sinon cela empêchera l’application de l’étanchéité. Avec les points suivants, vous vous préparez pour les carreaux de balcon :

Étape 1 :  Commencez par enlever les anciennes tuiles ainsi que tous les débris sous les tuiles. Si vous n’avez pas encore posé de carrelage, il vous suffit de retirer l’ancien revêtement de sol. Pour ce faire, utilisez un marteau et un burin et utilisez-les pour retirer le revêtement inférieur, composé de colle à carrelage, de peinture d’étanchéité et de colle à carrelage. Cela peut prendre un peu de temps, mais c’est nécessaire pour pouvoir appliquer les nouvelles tuiles. Il est préférable de jeter les déchets dans un conteneur et de les apporter à la décharge ou à un service comparable.

Étape 2 :  Prenez maintenant le nettoyeur haute pression et utilisez-le pour nettoyer le béton qui sert de base aux carreaux. Vous devez être minutieux ici pour éliminer les bosses afin qu’à la fin, seul le béton soit visible.

3ème étape :  Effectuez ensuite le test d’absorption :

  • remplir un arrosoir d’eau
  • prenez une montre et versez de l’eau sur le béton
  • Si l’eau ne pénètre pas dans le béton après trois minutes, il faut le poncer

Étape 4 :  Broyez soigneusement le béton avec la meuleuse. Sceller ensuite toutes les encoches, trous et fissures avec du mortier. Utilisez la truelle à lisser pour obtenir un résultat particulièrement homogène.

Étape 5 :  Vient maintenant un point important. Mesurez si votre balcon a encore une pente de 1 à 2 %. Ceci est important pour que l’eau puisse s’écouler et ne s’accumule pas dans le matériau de construction. Si le balcon n’a pas de pente, mélangez la chape et placez une bande isolante sur le mur. Répartissez maintenant la chape de manière à ce qu’il y ait une pente ne dépassant pas 2% et qu’elle soit plus plate du côté où l’eau doit couler. S’il y a un drainage, la pente doit aller dans cette direction. Laissez ensuite la chape sécher. Si des fissures apparaissent dans la chape, utilisez la résine de scellement de fissures.

6ème étape :  Après séchage de la chape, la couche de scellement est appliquée. Appliquez maintenant la couche de scellement en plusieurs couches sur toute la surface. Utilisez soit le rouleau à peinture ou un pinceau pour ce faire. Les couches individuelles doivent d’abord sécher avant que la suivante puisse être appliquée. Se référer aux instructions du fabricant pour les temps de séchage.

La préparation prend beaucoup de temps, mais après la couche d’étanchéité, il est enfin temps de carreler le balcon. Assurez-vous absolument que toutes les couches sont vraiment sèches et vérifiez-les fréquemment.

Balcon en carrelage : mode d’emploi

Si vous carrelez le balcon, vous devez d’abord trouver un jour où il ne pleut pas et où la température est d’au moins 10°C. L’hiver tombe à plat, car sinon la colle à carrelage gèle trop vite. En cas de risque de pluie, il est conseillé de suspendre une bâche sur le balcon afin que tous les éléments humides puissent sécher. Les dalles de balcon sont traitées de la manière suivante :

1ère étape :  Au début le balcon est découplé. Pour cela, vous avez besoin des tapis de découplage. Posez d’abord le tapis sans colle afin de pouvoir le couper à la bonne taille. La colle à carrelage est ensuite appliquée en couche mince sur la chape et le découplage est collé en place. Fixez les profilés de finition sur les bords. Cela fournit la protection nécessaire contre l’engorgement. Les joints et bords éventuels sont également pourvus de ruban d’étanchéité.

2ème étape :  Maintenant, la colle à carrelage est à nouveau appliquée sur le découplage et les dalles de balcon sont posées selon le motif sélectionné. Appliquez de la colle au dos du carreau à poser, en commençant par le carreau le plus proche de la porte du balcon. Tournez légèrement les dalles de balcon lors de leur mise en place dans l’adhésif afin que le support adhère correctement.

Étape 3 :  Procédez ainsi jusqu’à ce que le motif sélectionné soit posé. Assurez-vous d’utiliser des croix de tuiles. Ceux-ci sont placés aux joints d’angle afin que la distance entre les carreaux ne change pas pendant le séchage. C’est la seule façon de faire des joints droits qui ne sont pas sous tension.

4ème étape :  Tapotez ensuite les dalles avec le maillet en caoutchouc pour qu’elles ne bougent plus.

5ème étape :  Si vous avez opté pour les tuiles à cliquer, vous vous épargnerez beaucoup de travail. Ceux-ci fonctionnent même sans colle et ne doivent être placés sur le sous-sol qu’en tant que système enfichable. Les picots en caoutchouc sont découpés sur les dalles qui sont en contact direct avec le mur. Cela crée un joint au mur. Posez les dalles de balcon et assurez-vous qu’elles sont bien serrées.

Étape 6 :  La colle à carrelage met environ deux jours à sécher, beaucoup plus longtemps par temps humide. Après séchage, commencez à remplir le périmètre et les joints d’angle avec du silicone. Les autres joints, par contre, sont remplis de mortier de joint. Laissez-les sécher.

7ème étape :  Vous avez maintenant fini de carreler le balcon et vous devez enfin remonter le garde-corps. Ensuite, vous pourrez vous détendre sur votre balcon nouvellement carrelé.

Astuce : lors de l’application de l’adhésif, veillez à ne recouvrir qu’un mètre carré à la fois afin qu’il ne sèche pas trop vite. Ainsi, vous pouvez prendre votre temps et ne pas être pressé par le temps, et le résultat est plus précis.