Construisez Vous-Même Un Ruisseau En Béton | 6 Conseils Pour Créer

Construisez Vous-Même Un Ruisseau En Béton | 6 Conseils Pour Créer

Si vous souhaitez profiter du babillage apaisant d’un ruisseau dans votre propre jardin lors des douces soirées d’été, ce guide vous fournira de précieux conseils pour créer le vôtre.

Quel type de béton est le meilleur ?

Des coques en béton préfabriquées sont déjà disponibles dans les magasins, mais comme il s’agit principalement d’imitations plastiques, les bricoleurs devraient utiliser du béton liquide qui peut être modélisé individuellement. À cet égard, il existe plusieurs types de béton, qui ont tous des propriétés différentes :

  • Béton coulé :  matériau très mou qui s’étale automatiquement après le coulage
  • Chape de  béton : béton pour la production d’étages, idéal pour les couches minces de béton
  • Béton minéral :  est considéré comme un matériau de très haute qualité car il a une proportion très élevée de grains cassés, est utilisé dans la construction de routes et sert de substrat pour les terrasses, a de bonnes propriétés liantes et est très robuste
  • Béton  apparent : visuellement attrayant lorsque la surface est visible et non recouverte de pierre naturelle
  • Béton bloqué :  matériau imperméable
  • Béton sous vide :  matériau très dense, moins de fissuration grâce à l’élimination de l’eau contenue

De plus, le mélange de béton diffère en termes de consistance. Pour la construction d’un ruisseau, une masse de béton est recommandée, qui n’est mélangée que sur place. Par example:

  • Béton coulé sur place :  est produit sur le lieu de travail et durcit rapidement
  • Béton frais : disponible en différentes haptiques (rigide, plastique, mou et fluide, ce dernier type étant le plus adapté)

Remarque : Une  fois le béton produit, il doit encore être rendu étanche. Le bricoleur mélange soit la poudre d’étanchéité de la quincaillerie avec la masse, soit recouvre la coulée d’une boue épaisse ou d’un revêtement de bassin liquide. Ce n’est que lorsque la masse de béton a séché que l’eau peut s’écouler dans le lit du cours d’eau.

Vous pouvez vérifier plus de contenu dans notre catégorie »exterieur«

Un autre avantage du béton liquide est qu’aucun dispositif de pilonnage n’est nécessaire pour le compactage. Le compactage peut être fait avec des pokes. Le but du processus est de laisser l’air s’échapper de la masse afin qu’aucune cavité ne se forme dans laquelle le liquide puisse pénétrer plus tard. Si la masse de béton a des pores à l’intérieur, elle est particulièrement sensible au gel.

La planification

Même sur la plus petite parcelle de terrain, il y a une place pour une cascade si vous planifiez soigneusement. Cependant, le cours d’eau a toujours la priorité en matière d’espace. Le reste de la conception du jardin (parterres, etc.) doit être basé sur le ruisseau et non l’inverse. Comme les courbes et les branches peuvent être posées avec des blocs de béton sans aucun problème, les bricoleurs peuvent étendre la longueur à quelques mètres carrés.

Astuce :  Afin d’avoir une idée exacte du parcours ultérieur, il est conseillé de tendre une corde. Cette aide est particulièrement utile lors du bétonnage, car aucune modification ne peut être apportée par la suite.

Afin de créer un look cohérent, la longueur et la largeur doivent être adaptées à la taille de la propriété. Alors que les ruisseaux étroits coulent souvent dans les grands jardins, les systèmes larges semblent déplacés dans les petits jardins.
Les bricoleurs ne doivent pas nécessairement respecter les dimensions données, mais les valeurs suivantes se sont avérées être des dimensions optimales moyennes :

  • largeur optimale :  0,2 à 1,5 m
  • Profondeur minimale :  25 cm
  • Longueur minimale :  1,5 m

Les bricoleurs devraient également choisir un endroit à l’ombre partielle. En plein soleil, d’une part, beaucoup d’eau s’évapore, d’autre part, des algues se forment. Cependant, les arbres ne doivent pas ombrager l’étang du jardin, car les feuilles qui tombent détruisent l’apparence et contaminent l’eau.

De plus, lors du choix d’un emplacement et du débit de l’eau, il faut tenir compte du fait que les eaux stagnantes attirent les moustiques. Un petit ruisseau à côté de la terrasse est un enrichissement optique et acoustique, mais il a aussi l’inconvénient de nombreux insectes si l’eau ne s’écoule que modérément dans le bassin de jardin. Une cascade, par contre, détruit la tension superficielle et empêche les moustiques de s’installer sur le ruisseau pour se reproduire.

Outils et matériaux

Les bricoleurs ont le choix entre trois méthodes différentes lorsqu’ils posent un ruisseau sur leur propre propriété. La liste d’avantages suivante illustre pourquoi les blocs de béton sont une alternative intéressante aux bâches conventionnelles ou représentent les bols à jets en plastique.

  • haute sécurité contre les fuites
  • imperméabiliser
  • durable
  • pour correspondre à n’importe quelle décoration

Un inconvénient par rapport aux alternatives mentionnées est que les écarts ne peuvent pas être corrigés après le bétonnage. Une feuille pour tapisser le lit de la rivière est dans tous les cas nécessaire.
Une fois la planification terminée, le bricoleur coule le béton dans le moule approprié. Pour le bétonnage, il a besoin des outils suivants :

  • Pelle ou mini pelle (selon la profondeur de la cascade)
  • Cisailles de jardin et haies
  • Couteau artisanal
  • Panneau en bois
  • gravier
  • Niveau à bulle
  • Polaire étang
  • mortier
  • pompe à eau
  • Tuyau de pression compatible (adapté à la longueur du jet)
  • Sable à remplir
  • vêtements de sécurité imperméables (gants de travail, bottes en caoutchouc, etc.)
  • Masse de béton appropriée

Astuce :  Si l’excavation doit être réutilisée pour une conception ultérieure, il vaut la peine de louer un conteneur. Dans le cas de petites quantités, une simple bâche sert d’option de stockage.

La pente, la descente

Un gradient constant d’environ 2% à 5% est nécessaire pour que l’eau s’écoule de manière autonome. La valeur détermine le débit auquel les masses d’eau éclaboussent le bassin de jardin. Même si la nature ne fournit pas une pente appropriée, un arrêt peut être évité avec seulement quelques interventions. Il est plus logique d’enfoncer le ruisseau plus profondément dans le sol que de construire une colline. A cet effet, le bricoleur place le lit de la rivière environ 15 cm à 20 cm plus profondément dans la terre.

Cependant, le ruisseau ne doit pas descendre trop abruptement, sinon l’eau tombe trop vite et entraîne avec elle décoration et micro-organismes. Ici aussi, il existe des valeurs empiriques qui garantissent un débit constant. La norme est qu’environ 1,5 litre d’eau par minute doit s’écouler dans le bassin collecteur par centimètre de largeur.
Si la pente est trop raide, il existe plusieurs façons d’aplanir le parcours :

  • Intégrer des étapes et des itinéraires dans le flux
  • augmenter la largeur
  • abaisser le lit du ruisseau
  • Installer des obstacles tels que des tremplins
  • Installer des coudes

Le bassin collecteur

La plupart des ruisseaux se jettent dans un petit étang. Cependant, celui-ci peut également être remplacé par un petit bassin collecteur constitué d’un bol en plastique, à condition qu’il ait une capacité suffisante pour installer la pompe. La taille du puisard doit correspondre à la quantité d’eau qui s’écoule pour éviter les inondations. Pour ce faire, le bricoleur s’oriente sur la valeur guide ci-dessus.

Les instructions de construction

  • marquer l’itinéraire prévu avec des bâtons de bois
  • à ce stade, retirez le gazon ou la couche supérieure du sol
  • à partir de la source, creuser le lit du ruisseau
  • puis travailler de haut en bas jusqu’à l’étang de jardin
  • construire dans les étapes requises
  • enlever toutes les racines du lit du ruisseau
  • bien compacter la terre
  • Placez une planche de bois sur le ruisseau et vérifiez la rectitude avec le niveau à bulle
  • Dispersez le parcours avec du sable
  • Étaler la toison de l’étang
  • Poser le film dessus et lisser (doit dépasser légèrement sur les bords)
  • Pliez le film en saillie avec la toison sous-jacente en forme de S afin de créer un petit creux
  • remplissez-le de gravier
  • mélanger le béton et le verser dans le lit du ruisseau
  • se mettre en forme immédiatement
  • Coupez le revêtement de bassin qui dépasse avec le couteau de coupe
  • Placer le tuyau à la source et le fixer avec du mortier
  • Remplir le ruisseau de gravier, fixer au mortier si nécessaire
  • Réparer les taches disgracieuses sur le bord de la berge
  • Placer la pompe à env. 80 cm de profondeur dans le bassin collecteur
  • Établir une connexion de tuyau à la bouche
  • Laissez couler l’eau et vérifiez si elle déborde à un moment donné

La conception

Un ruisseau auto-construit peut être embelli, individualisé et adapté au reste de la conception du jardin avec divers éléments décoratifs. Une petite cascade semble particulièrement adaptée dans les rocailles, sur les propriétés méditerranéennes ou dans les jardins japonais. Il n’y a pas de limites à votre créativité. Par exemple, des rochers ou autres blocs de béton peuvent décorer la berge. Le bricoleur peut également disposer des tessons de poterie ou construire un pont ici. C’est particulièrement joli lorsque le ruisseau gargouille à la lueur de l’éclairage solaire au crépuscule.

Astuce :  Lors de la conception d’un flux, moins c’est plus. Les décorations de banque excessives semblent surchargées, rendent l’entretien difficile et détournent l’attention de la cascade.

L’aspect le plus naturel, cependant, est une plantation de la zone côtière. De nombreuses variétés se sentent bien près de l’eau, et certaines poussent même directement dans l’étang du jardin. Lors du choix des plantes, le jardinier doit bien entendu faire attention aux exigences du lieu, telles que les conditions d’éclairage et la sensibilité à l’engorgement.

Pierres appropriées pour embellir

Une fois le béton coulé, le bricoleur peut immédiatement donner à son ruisseau un aspect naturel en plaçant des pierres naturelles dans la coulée encore liquide. Le granit, le grès, le basalte ou le quartzite s’harmonisent particulièrement bien avec une cascade. Les cailloux ou les rochers lavés sont également des pierres appropriées pour assouplir un peu l’image globale.

Plantation de rive appropriée

  • Gunsel  (Ajuga reptans)
  • L’  alchémille (Alchemilla mollis)
  • Lys de l’épée japonaise  (Iris ensata)
  • Oeillet clair de coucou  (Lychnis flos-cuculi)
  • Reine des prés  (Filipendula ulmaria)
  • Wasserdost  (Eupatorium cannabinum)
  • Renouée commune  (Polygonum bistorta)
  • Lys des prés  (Iris sibirica)

Plantes aquatiques adaptées

  • Bach Speedwell  (Veronica beccabunga)
  • Renoncule brûlante  (Ranunculus flammula)
  • Fleur de cygne de Doldige  (Butomus umbellatus)
  • Menthe aquatique anglaise  (Preslia cervina)
  • Cuillère grenouille à feuilles de coeur  (Alisma parviflora)
  • L’hydrocotyle  (Lysimachia nummularia)
  • Linaigrette à feuilles étroites  (Eriophorum angustifolium)
  • Marais myosotis  (Myosotis palustris)

Remarque :  Un ruisseau dans votre propre jardin est un enrichissement surtout pour les amoureux des animaux et les observateurs d’insectes. Les abeilles et les papillons trouvent nourriture et protection dans une végétation colorée et fleurie. Les oiseaux aiment aller au puisard pour boire.