Épaisseur De Chape | Épaisseur Minimale Et Maximale Selon DIN

Épaisseur De Chape | Épaisseur Minimale Et Maximale Selon DIN

La chape est un élément de construction important qui a une variété de fonctions. Dans les espaces de vie, la chape est principalement utilisée comme sous-plancher pour les revêtements de sol et comme couche intermédiaire pour les tuyaux ou le chauffage par le sol. Lors du traitement du sol, une distinction est faite entre les différentes méthodes de construction, mais elles ont un point commun : des épaisseurs standardisées. L’épaisseur de la chape est spécifiée afin de pouvoir garantir la capacité portante sous charge.

Lors de la pose de chape, de nombreux points doivent être respectés. Étant donné que la chape est une couche de sol importante dans les espaces de vie, vous devez la poser avec précision pour contrer un déphasage. Une valeur essentielle est l’épaisseur de la chape, qui est réglementée selon la norme ISO DIN 18560. Elle définit les épaisseurs nominales minimales et maximales que l’installateur et vous-même consulterez lors de la pose de la chape. Ceux-ci garantissent la fonctionnalité du plafond de chape et garantissent que, par exemple, le chauffage au sol peut fournir la chaleur souhaitée. L’utilisation d’épaisseurs standardisées est un must, en particulier dans les pièces à vivre, afin que vous puissiez poursuivre votre fonction.

Vous pouvez toujours consulter notre site Web pour plus de contenu : blog

valeurs importantes

Les épaisseurs de chape étant normalisées, les informations sont données en valeurs spécifiques qui facilitent la mise en œuvre. Ceux-ci seraient :

1. Type de chape :  le type de chape indique le type de chape. Cette information est importante car chacun des six types de chape est efficace dans des épaisseurs différentes, ce qui rend nécessaire une distinction. Ceux-ci sont abrégés, par exemple CAF signifie chape de sol en sulfate de calcium.

2. Classe de résistance à la flexion (également appelée classe de dureté) :  cette spécification décrit la classe de résistance à la flexion respective des types de chape. Le type de chape ne suffit pas à lui seul pour déterminer l’épaisseur de la chape, car chaque type a plusieurs classes de dureté qui déterminent la contrainte de traction respective sous charge. Ceux-ci sont spécifiés par un chiffre et une lettre (F et C) et sont définis par la norme DIN EN 13813.

3. Épaisseur nominale minimale :  l’épaisseur nominale minimale est indiquée en mm et décrit la hauteur minimale qu’une couche de chape doit avoir. Celles-ci sont entièrement normalisées et doivent être respectées.

4. Épaisseur maximale :  l’épaisseur maximale de la chape est également donnée en mm et n’est précisée que dans quelques cas par la norme, comme vous pouvez le voir dans la liste ci-dessous. Lors de la construction d’une maison, une épaisseur maximale de 5,5 à 8 cm est habituelle, mais cette valeur peut varier considérablement à l’exception des éléments standardisés, ce à quoi il faut absolument faire attention.

5. Compressibilité :  la compressibilité est donnée en c et pour les zones résidentielles, elle a une valeur inférieure ou égale à 5 mm, qui est utilisée dans la liste ci-dessous. Une exception est la chape en asphalte coulé, qui a une compressibilité jusqu’à ou égale à 3 mm. Cette valeur décrit la différence entre l’épaisseur livrée et l’épaisseur sous charge de l’isolant contre les bruits d’impact qui est posé sous la chape et qui doit supporter beaucoup.

6. Charge surfacique :  la charge surfacique est appliquée aux charges utiles verticales agissant sur le sol. Cela signifie, par exemple, des mouvements humains qui se produisent normalement tout au long de la journée. Dans la construction, plusieurs charges surfaciques doivent être prises en compte. Pour les espaces de vie, une charge répartie jusqu’à ou égale à 2 kilonewtons (kN) par mètre carré est spécifiée, qui est utilisée pour toutes les épaisseurs de la liste ci-dessous.

Conseil : aucune épaisseur de chape pour les chapes lourdes, c’est-à-dire les chapes industrielles, n’est indiquée ici. Ceux-ci ne sont jamais utilisés dans vos propres murs ou dans la zone de loisirs et sont donc sans importance pour vous.

Épaisseur de chape : un aperçu

Chape en sulfate de calcium (CAF)

Voici les épaisseurs des chapes flottantes sur couches isolantes :

  • F4 : Épaisseur nominale minimale jusqu’à ou égale à 35 mm, pas d’épaisseur maximale
  • F5 : Épaisseur nominale minimale jusqu’à ou égale à 35 mm, pas d’épaisseur maximale
  • F7 : Épaisseur nominale minimale jusqu’à ou égale à 35 mm, pas d’épaisseur maximale

Chape sulfate de calcium (CA)

Voici les épaisseurs des chapes flottantes sur couches isolantes :

  • F4 : Épaisseur nominale minimale jusqu’à ou égale à 45 mm, pas d’épaisseur maximale
  • F5 : Épaisseur nominale minimale jusqu’à ou égale à 40 mm, pas d’épaisseur maximale
  • F7 : Épaisseur nominale minimale jusqu’à ou égale à 35 mm, pas d’épaisseur maximale

L’épaisseur nominale minimale des chapes sur couches séparatrices est de 30 mm maximum.

Chape en asphalte coulé (AS)

Voici les épaisseurs des chapes flottantes sur couches isolantes :

  • IC10 : Épaisseur nominale minimale jusqu’à ou égale à 25 mm, pas d’épaisseur maximale

L’épaisseur nominale minimale des chapes sur couches séparatrices est de 25 mm maximum.

Chape en résine synthétique (SR)

Voici les épaisseurs des chapes flottantes sur couches isolantes :

  • F7 : Épaisseur nominale minimale jusqu’à ou égale à 35 mm, pas d’épaisseur maximale
  • F10 : Épaisseur nominale minimale jusqu’à ou égale à 30 mm, pas d’épaisseur maximale

L’épaisseur nominale minimale des chapes sur couches séparatrices est de 15 mm maximum.

Chape de magnésie (MS)

Voici les épaisseurs des chapes flottantes sur couches isolantes :

  • F4 : Épaisseur nominale minimale jusqu’à ou égale à 45 mm, pas d’épaisseur maximale
  • F5 : Épaisseur nominale minimale jusqu’à ou égale à 40 mm, pas d’épaisseur maximale
  • F7 : Épaisseur nominale minimale jusqu’à ou égale à 35 mm, pas d’épaisseur maximale

L’épaisseur nominale minimale des chapes sur couches séparatrices est de 30 mm maximum.

chape de ciment (CT)

Voici les épaisseurs des chapes flottantes sur couches isolantes :

  • F4 : Épaisseur nominale minimale jusqu’à ou égale à 45 mm, pas d’épaisseur maximale
  • F5 : Épaisseur nominale minimale jusqu’à ou égale à 40 mm, pas d’épaisseur maximale

L’épaisseur nominale minimale des chapes sur couches séparatrices est de 45 mm maximum.

chapes collées

Les chapes collées sont normalisées comme les seules chapes ayant une épaisseur maximale. La raison en est l’application, car la chape est appliquée directement sur le sol non fini par rapport aux autres types. Ceci a un effet correspondant sur l’épaisseur de la chape. Suivant les valeurs :

  • Chape sulfate de calcium : pas d’épaisseur nominale minimale, épaisseur maximale jusqu’à 50 mm
  • Chape en asphalte coulé : pas d’épaisseur nominale minimale, épaisseur maximale jusqu’à 40 m
  • Chape en résine synthétique : pas d’épaisseur nominale minimale, épaisseur maximale jusqu’à 50 mm
  • Chape en magnésie : pas d’épaisseur nominale minimale, épaisseur maximale jusqu’à 50 mm
  • Chape en ciment : pas d’épaisseur nominale minimale, épaisseur maximale jusqu’à 50 mm