Lay WPC Decking/Decking | Créer Une Terrasse Dans Le Jardin

Lay WPC Decking/Decking | Créer Une Terrasse Dans Le Jardin

Les terrasses WPC sont une excellente alternative pour créer des espaces extérieurs autour de la maison. Ils sont peu coûteux et très faciles à installer. Contrairement aux terrasses carrelées ou pavées, les terrasses WPC sont extrêmement peu exigeantes. Cela s’applique à la fois à la préparation et au traitement des matériaux. De plus, ils sont très résistants et agréables à marcher. Cela fait de la dalle WPC le produit idéal pour le bricoleur soucieux du prix.

Qu’est-ce que WPC ?

Rapide, pratique et facile : posez les lames de parquet WPC

WPC signifie  « Wood Plastic Composite »  et signifie qu’ils sont constitués d’un  matériau mixte  (composé) de poussière de bois et de particules de plastique. Le polyéthylène  (PE) est principalement utilisé comme plastique. Ceux-ci produisent non seulement de bonnes propriétés matérielles.

De plus, ils peuvent également très bien être utilisés thermiquement :

Le polyéthylène se décompose en dioxyde de carbone et en vapeur d’eau lorsqu’il brûle. Cela rend les planches WPC avec du plastique PE  écologiquement inoffensives  . Quiconque a des réserves quant à l’installation de lames de sol en plastique pour des raisons environnementales peut simplement demander au revendeur une  lame de sol en PE-WPC  . Un autre plastique utilisé est le  PVC  , qui est du chlorure de polyvinyle. C’est beaucoup plus difficile quand il s’agit d’élimination. En plus des planches WPC, il existe également des  planches BPC . Au lieu de bois, ceux-ci ont des copeaux de bambou et de la sciure de bois comme charge.

Avantages et inconvénients

Les lames de parquet WPC sont l’  alternative la moins chère  aux lames de parquet en bois massif. Cependant, les lames de parquet en bois massif présentent de nombreux inconvénients, de sorte que leur utilisation doit être soigneusement étudiée : le bois se déforme, se fendille, absorbe l’eau, pourrit et la couleur coule. Les planches WPC peuvent partiellement compenser ces inconvénients. Cependant, ils ne sont pas totalement inoffensifs.

Vous pouvez toujours consulter notre site Web pour plus de contenu : blog

Les avantages des panneaux WPC :

  • qualité constante en diamètre, épaisseur de paroi, couleur
  • propriétés constantes du produit
  • traitement facile
  • très durable et résistant aux intempéries
  • adapté aux pieds nus
  • peu coûteux
  • grand choix de couleurs
  • facile à maintenir
  • seulement une sous-structure minimale requise
  • facile à assembler
  • à démonter sans résidu
  • adapté à l’installation de composants électriques

Les inconvénients des planches WPC :

  • Produit contenant du plastique – adapté uniquement aux clients soucieux de l’environnement
  • qualité des produits fortement fluctuante chez les fabricants
  • capacité de charge limitée

Pose de WPC – instructions

Aménager une terrasse avec une terrasse en WPC – étape par étape

L’avantage particulier des planches WPC est qu’elles sont extrêmement  faciles  à poser. Ils peuvent être posés pratiquement directement sur le pré. De simples dalles de pavage en béton suffisent comme fondation pour une terrasse dans le jardin. Les anciennes dalles de béton lavé d’une  longueur d’arête  de  30 cm  sont parfaites pour cela. Ils offrent une grande surface d’appui, une résistance aux intempéries et les pieds de la sous-structure ne peuvent pas glisser. Idéalement, cependant, au moins le  gazon est  enlevé. Cela empêche l’herbe et les mauvaises herbes de pousser à travers la terrasse.

Vous devez d’abord créer la  terrasse  . Vous pouvez aménager la terrasse dans le jardin ou sur un mur de maison, les panneaux WPC conviennent à tout type d’installation. Préférez une terrasse aux bords droits. La pose du  platelage  est particulièrement facile. Des contours courbes sont possibles, mais très coûteux à réaliser.

a trouvé

Posez les lames de plancher WPC sur la sous-structure fournie par le fabricant. Cette  sous-structure  se compose d’une poutre et de pieds réglables. Ici, il est important de connaître les distances et de les respecter avant de s’installer.

Pour installer une terrasse, vous avez besoin de :

  • les traverses sont posées à une distance de 30 cm
  • les pieds peuvent être réglés à une distance de 50 cm
  • les traverses sont installées avec un chevauchement d’env. 30cm

Cela se traduit par le modèle de dalles de pavage que vous devez installer pour  poser  le platelage. Mesurez exactement les plaques de fondation, moins vous aurez de travail de correction par la suite.

Installer la sous-structure

Lors de la pose de planches WPC, il est important de  faire attention à la  pente  . Les lames de plancher doivent avoir une pente d’env. 2° dans le  sens longitudinal . Dans le sens transversal, par contre, ils doivent être droits. Sans pente, des flaques se forment sur la terrasse. La saleté s’y accumule ou des surfaces de glace noire glissantes se forment en hiver. Si la pente est posée dans le  sens transversal  , la saleté s’accumule constamment dans les rainures et ne peut pas s’écouler. Les rainures se remplissent rapidement, puis une croissance de mousses et de lichens se forme.

Cependant, si la  pente  est  correctement  mise en place lors de l’aménagement de la terrasse, l’eau de pluie s’écoule rapidement et proprement le long des rainures et emporte avec elle toutes les particules de saleté. Une pente correcte garantit l’  auto-nettoyage  de la terrasse. Bien sûr, la pente est toujours éloignée du mur de la maison. Si une erreur est commise lors de l’aménagement de la terrasse, le salon se remplira d’eau à chaque fois qu’il pleuvra.

La pente est ajustée à l’aide des  pieds rotatifs  de la sous-structure. Pour ce faire, vissez d’abord tous les pieds pivotants jusqu’à la plus petite distance. Dévissez ensuite complètement le pied le plus proche du mur de la maison ou ajustez-le de manière à ce que le bord supérieur du plancher se connecte à l’embrasure de la fenêtre. Allez maintenant à l’autre extrémité de la poutre inférieure et tournez également le  pied pivotant  .

Une pente de 2° signifie :

Pour chaque mètre de longueur, la poutre doit perdre  2 cm de hauteur. Avec une poutre d’une longueur standard de 2,50 mètres, cela se traduit par une chute de  5 cm  sur toute la longueur. Pour ce faire, placez une deuxième poutre de même longueur sur la poutre de base et sur celle-ci, à son tour, placez un niveau à bulle aussi long que  possible  . Relevez maintenant la barre supérieure jusqu’à ce que le niveau à bulle indique « Droit ».

Mesurez maintenant  la distance entre les poutres. Ajustez le pied pivotant qui est retiré du mur de la maison jusqu’à ce que la pente correcte soit atteinte. Dévissez ensuite tous les autres  pieds pivotants  jusqu’à ce qu’ils reposent sur les dalles de pavage. Faites de même pour toutes les autres barres. Mesurer également dans le sens transversal pour éviter d’installer une bascule.

La  sous-construction  doit être posée de telle sorte qu’elle ne dépasse en aucun point de la poutre en bois. Les planches WPC ne sont pas très rigides et  se cassent facilement  .

Poser les lames de parquet

Une fois la sous-structure terminée, vous pouvez commencer à  poser les lames de plancher WPC  . Pour ce faire, commencez par l’extérieur, c’est-à-dire le point le plus éloigné du mur de la maison. Les  lames de terrasse  sont fixées à la sous-structure avec des clips et des vis.

CONSEIL : Ne vissez jamais directement dans le bois de la sous-structure, mais pré-percez chaque raccord vissé. Travaillez avec deux tournevis sans fil, ce qui vous évite d’avoir à passer d’une mèche à une perceuse et inversement.

Lors  de la pose des lames de terrasse  , travaillez « bout à bout » jusqu’à ce que vous ayez atteint le mur de la maison ou la fin de la zone de terrasse souhaitée. Poser les dernières planches WPC. La pose des dernières planches WPC n’est qu’un peu délicate à première vue.

En gros, c’est très simple :

1ère étape :  NE VISSEZ PAS l’avant-dernière planche, posez-la simplement dessus. Laissez la planche dépasser sur les côtés.

Étape 2 :  Tout d’abord, coupez une planche d’extrémité de la bonne largeur avec une scie circulaire. Une scie à table circulaire est idéale pour un mur de maison droit, car elle garantit une coupe droite. Dans le cas d’une finition bombée, tracez d’abord le tracé du contour sur la planche de finition à l’aide d’une cale et d’un crayon. Ensuite, sciez la planche à la bonne taille avec une scie sauteuse.

3ème étape :  Poser la planche de finition à côté de l’avant-dernière planche

4ème étape :  poussez maintenant les patins à vis dans la rainure, dans le bon nombre pour les poutres de la sous-structure.

5e étape : posez  l’avant-dernière planche et la planche d’extrémité complètement sur la sous-structure.

6ème étape :  Avec la perceuse, déplacer les patins à vis le long de la rainure jusqu’à ce qu’ils reposent exactement sur les poutres de la sous-construction.

7e étape :  Fixer les patins à vis à la sous-structure en perçant et en vissant

8ème étape :  Fixez également la planche d’extrémité de l’autre côté à la sous-structure. Comme pour la première planche, vous devez percer la planche. Le commerce propose des bouchons en plastique de couleurs assorties afin que les têtes de vis soient bien dissimulées.

Belle terrasse dans le jardin avec panneaux WPC :

Comme vous pouvez le voir, les planches WPC ne sont pas seulement  pratiques  , durables et sûres. Leur  installation  est également particulièrement  simple  . Nous espérons que vous apprécierez votre nouvelle terrasse dans le jardin en platelage WPC.